PÉTITIONS EN COURS : 21 grands scientifiques appellent au développement des transports du plateau de Saclay
Soutenez l'action d'ATPS en adhérant à l'association

Dernières actualités

18 octobre 2010 RER B toujours en plein conflit social
28 septembre 2010 Des maires s'associent pour créer une Association des villes du RER B sud
10 avril 2010 Grève(s)
24 mars 2010 Information en temps de grève
31 janvier 2010 Escaliers fortement endommagés au Guichet [MàJ]
17 décembre 2009 Le RER B toujours perturbé
14 décembre 2009 Grêve sur le RER B demain 15 décembre
29 novembre 2009 Compte-rendu de l'échange avec l'OIN
21 novembre 2009 Première page du Parisien de l'Essonne sur les transports du plateau
21 novembre 2009 Situation très difficile sur le RER B [MàJ]

Pétition pour un Plan d'urgence
pour le RER B !
Une démarche d'ATPS soutenue par plus de 5000 usagers, par l'Association des usagers des transports, par le Comité des usagers du RER B en vallée de Chevreuse et par les communes d'Orsay, de Bures-sur-Yvette, de Villebon-sur-Yvette, de Massy, de Palaiseau, des Ulis, les communautés d'agglomération du Plateau de Saclay et Europ'Essonne, Mme  C.-L. Campion (sénatrice de l'Essonne), des membres des minorités muncipales, etc.

Une dégradation vertigineuse du service

La ligne B du RER (RATP), qui faisait figure de ligne quasiment « modèle » il y a quelques années, fait face depuis plusieurs années à une dégradation vertigineuse de sa qualité de service. Saturation, retards systématiques, absence d'information en période d'incident, annulation de trains, signalétique non actualisée, délestages sauvages d'usagers en gares de Massy, Laplace... ATPS a par conséquent initié les actions suivantes, en phase avec l'Association des usagers des transports d'Île-de-France (AUT-IDF, représentante francilienne de la FNAUT, association agréée de consommateurs) et le Comité des usagers du RER B en vallée de Chevreuse (COURB) :

Ecran RER B

Un très fort développement du sud parisien... et de la fréquentation

Le développement du sud de l'Île-de-France (vallée scientifique de la Bièvre, secteur de Massy, Orly/Rungis, OIN du plateau de Saclay) se traduit par une croissance importante du trafic. Rien que pour le secteur du plateau de Saclay, l'État et le Schéma directeur de la région Île-de-France tablent sur 5000 nouveaux logements par an, pendant 30 ans. Ces projets présument un fonctionnement correct de l'axe majeur qu'est le RER B, ce qui est très loin d'être le cas... Les investissements prévus dans les prochaines années (réfection de rames sans augmentation de capacité et plan RER B Nord+) seront notoirement insuffisants1.

« La situation normale est dramatique »

ATPS a analysé les données de circulation des RER B concernant 20 jours choisis au hasard en avril, mai et juin 2008. Les statistiques indiquées ici portent sur des journées excluant les conflits sociaux. Ces données montrent à quel point la desserte du sud parisien pâtira (et pâtit déjà) de la situation du RER B, à défaut d'une amélioration drastique du service.

Un service totalement hors norme sur le RER B sud

Nous avons étudié le trajet Denfert-Rochereau - Le Guichet, point majeur d'accès au plateau de Saclay en transports en commun. En pointe la semaine entre 7h30 et 10h, plus de 3/4 des trains présentaient un retard supérieur à 5 minutes au Guichet. Toutes les missions censées arriver après 8h15, sans exception, présentaient même un retard moyen excédant 5 minutes (13,7 minutes de retard moyen à 10h !). Pour le trajet retour entre 18h et 20h30, 45% des trains étaient dans une situation anormale (retard de plus de 5 minutes : 39,5%, suppression : 5,5%, avance : 1%).

Des solutions doivent être mises en place d'urgence...

Nous demandons ;

  1. un diagnostic clair et transparent de la situation actuelle pour permettre aux associations et usagers de suivre l'efficacité des démarches proposées ou entreprises ;
  2. que la régularité et la qualité de service du RER B soient significativement améliorées. Celles-ci pèsent en effet fortement sur les temps de parcours, la pénibilité des trajets et les correspondances entre moyens de transport.
  3. que des solutions temporaires soient mises en place d'urgence : arrêt des délestages en pointe à Massy-Palaiseau, meilleure information en cas d'incident, fin immédiate de la « relève » en gare du Nord, installation de portes palières aux gares critiques, ouverture d'un quai supplémentaire à Denfert-Rochereau, suppression d'une rangée de sièges pour accélérer les flux entrants / sortants des trains.
  4. que du personnel soit présent en station pour renseigner les usagers
  5. que les semi-directs ne marquant pas l'arrêt en gare du Guichet aux heures de pointe s'y arrêtent, en provenance de Paris le matin et vers Paris le soir, pour ne pas pénaliser les habitants de la vallée de Chevreuse.

Néanmoins, ces mesures n'y suffiront pas.

Affluence RER B

Affluence RER B

... mais aussi et surtout à long terme

Notre étude montre que la résolution de ces problèmes ne saura se faire sans des investissements très lourds. Ces problèmes constituent un facteur limitant et incontournable qu'il nous semble impératif de résorber en préalable aux opérations ambitieuses d'aménagement du sud francilien. La situation actuelle rend inopérante la synchronisation avec les bus et le RER C, freine le développement économique, pèse sur la qualité de vie des habitants et des salariés...

Nous demandons :

  1. que des solutions "lourdes" soient érudiées et débattues : doublement du tunnel Châtelet - Gare du nord, travaux sur la signalisation, augmentation de capacité des rames...
  2. qu'elles soient programmées dans des temps raisonnables.
 
Porte palière Quai à Denfert-Rochereau Rame ligne 14
Portes palières sur la ligne 14 Quai disponible (?) à Denfert-Rochereau Suppression d'une rangée de sièges
 
1 «le RER B depuis Massy ainsi que le train depuis Versailles-Chantiers resteront les deux moyens privilégiés de rejoindre Paris depuis le cluster. Des efforts d'exploitation et d'investissement seront ainsi réalisés pour améliorer l'offre existante de ces liaisons» (Dossier de présentation du projet de cluster scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay, Secrétariat d'État chargé du Développement de la région capitale, nov. 2008, p. 18). Contrairement au réseau routier et aux aéroports (Toussus-le-Noble, Orly, Roissy), aucune indication précise ni chiffrée à ce sujet n'apparaît dans le rapport diffusé.  

Des critères de qualité de service très précis

La norme NF EN 13816 et les règles de certification spécifiques NF 286 définissent un niveau précis de qualité de service pour les lignes RER. Ainsi, le « niveau d'exigence » correspond au fait « qu'au moins 93% des voyageurs bénéficient du service de référence » (c'est à dire « un retard inférieur à 5 minutes » par rapport « à l'heure d'arrivée prévue sur les affiches horaires de la ligne »). Les trains supprimés correspondent à des « situations inacceptables ». La norme définit également des exigences en termes d'information, d'accueil, de confort, etc.

Documents, graphiques et liens

Communiqué de presse de juillet 2008 : L'état du RER B aura un impact catastrophique sur la desserte du sud Parisien
Liste des incidents relevés pour le RER B en février 2009 (un mois comme les autres...)

     
     

Autres documents pour la presse

Schéma directeur de la ligne B du RER (2003)
Opération RER B Nord+ (officiel)
extrait du Schéma directeur de la région Île-de-France (faisceau sud)
Règles de certification NF286 Service de transport urbain de voyageurs
Soutenir notre action Les pages RER B de Blog en commun